21 janvier 2003

Rom

Le ciel oppresse, plomb, sur les restes du stade On grillage, on bétonne, effacer les reliefs, Le souvenir dernier des caravanes grises... Avez-vous déjà bu ce qu'imposent les lois ? Et parqués, les défunts semblent-ils moins malades ? Et le sable, non loin, qu'on scrute, aride et bref : Au désert, les barbares ; l'oasis est emprise, Et vos lambeaux décorent les pointes de nos doigts. Maîtriser l'aléa, dissoudre l'incartade On présume l'alter ennemi de l'égo On déchire les vies des insemblables noirs Des lignes qu'on nous tire,... [Lire la suite]
Posté par mktxt à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]