06 octobre 2002

Frappe

Main tendue hors d'asphalte, une illumination Des avaleurs de chair à la gorge serrée Asphyxie les soutiens du mur, mornes fusions Et, noirs, tu nous verras, les faux frères guerriers De routine, de ronde aux lumières bleutées (Les vautours revêtus de cadavres pervenche) L'imprégnation, la poudre, une âcre remontée Les blocs et l'acier tintent et clament la revanche On sentira les coups, jusqu'au petit matin On comptera les morts et la danse rassemble Dans les terrains carcasses, de droiture empreints, Fuyons la crasse... [Lire la suite]
Posté par mktxt à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]